Le 21 septembre est la journée international pour la paix!

http://bellaciaobelgio.altervista.org/wp-content/uploads/2015/09/bellaciao_IDOP2015.pdf

de Vania Putatti – Traduction C.M. & Family

Le 21 septembre est la journée internationale pour la paix (International Day of Peace – IDOP) établie par l’Assemblée générale de l’ONU come la journée dédiée au renforcement des idéaux de paix et la promotion de la non-violence au niveau mondiale. Une journée international pour la paix la journée fut établi en 1981 par la Résolution 36/67 de l’ONU. L’assemblée générale déclara que le troisième mardi de septembre de chaque année, au même temps que l’ouverture annuelle des travaux de l’ONU, fusse dédié au respect et la promulgation de la paix, en invitant tous les états membres de l’ONU, organisations locales et non-gouvernementales et individus à commémorer à travers chaque forme d’éducation et de soutien aux activités de l’ONU. En 2001, l’Assemblée générale décide de fixer le 21 septembre comme date pour la journée (Résolution 55/282), en profitant de l’occasion pour avancer dans l'”éducation” à la paix et en invitant toutes les nations et les peuples à cesser toute forme de hostilité en honneur de cette journée. L’IDOP fut inauguré accompagné de la “Cloche de la Paix” au Palais de l’ONU à New York. La cloche est remplie de pièces d’argent offertes des enfants de tous les continents. Elle fut offerte au siège japonais de l’ONU et représente le coût des vies humaines engendré par les guerres. Sur elle se trouve l’inscription “longue vie à la paix absolue dans le monde”. la journée a été crée pour donner un (bon) prétexte à n’importe qui veuille contribuer, ne fusse que avec des simples activités récréatives ou culturelles, au soutien d’un monde pacifique. Afin de construire la paix, il est important que les yeux soient ouverts sur la réalité qui nous entoure, sur les crises et les guerres éparpillées dans le monde. Cette journée a un objectif éducatif, tout en informant et en alertant les gens sur les 7 développements compliqués de la société dans laquelle nous vivons, “étant donné que les guerres commencent dans l’esprit des hommes, c’est dans l’esprit des hommes que la défense de la paix doit se construire” (UNESCO).

Une journée pour le soutien au désarmement

Malgré le fait que depuis la fin de la guerre froide le nombre des conflits graves soient en diminution, les pays les plus pauvres continuent à souffrir des horreurs de la violence armée. Aux hostilités qui caractérisent l’Afrique sub-saharienne (Sud-Soudan, Soudan, Nigeria, Somalie, Ouganda), ils se sont ajoutés celles relatives aux turbulences dans le monde islamique qui ont frappé les zones du Maghreb (Lybie, Mali, Egypte) et le Moyen Orient (Syrie, Iraq, Afghanistan, Pakistan, Yémen). En outre, plusieurs conflits ont éclaté dans certaines ex-républiques soviétiques (Ukraine, Géorgie) et la question israélo-palestinienne continue à ne pas être résolue. Une question se pose tout naturellement, d’ou naissent les guerres? L’IDOP 2015 essaye d’ouvrir une réflexion au sujet, en dédiant cette journée à la coopération international pour le désarmement, dont le slogan est “Partnership pour la Paix- Dignité pour tous” (ndlr: à ne pas confondre avec le Partenariat pour la Paix OTAN). Etonnamment, malgré les guerres soient en diminution, le marché des armement est en constante croissance, notamment celui des armes légères. A l’heure actuelle, la majorité des conflits armés se font à travers guerres civiles, dont les victimes sont pour la plupart des civils. Dans la majorité des cas ces guerres se font uniquement ou principalement avec armes légères et de petit calibre, auxquelles on attribue environ 250 000 morts chaque année, c’est à dire environ le 60 % des morts par conflits directs. Les dépenses annuelles dans les armements des tous les gouvernements est d’environ 1 450 milliards (auxquels les USA contribuent pour le 40%). Dans tout cela le marché noir n’a pas été pris en compte. Ces dépenses constituent une dissuasion important aux dépenses sociales. Trop souvent, en fait, les fonds prévus aux subsides pour les populations sont détournés pour les armements. Investir dans la guerre, notamment interne, ne rapporte aucun profit à la société en générale, plutôt cela dégrade les standards de vie et compromet gravement les économies internes (en détruisant infrastructures, sécurité et investissements). Pour beaucoup de gens dans le monde, la guerre et autres formes de violence grave (y inclus la violence criminelle) entravent directement leurs possibilités de développement. Malgré tout cela, la production mondiale d’armements ne cesse d’augmenter. Selon un rapport du Conseil de sécurité ONU du 2008, il y a environ 875 millions d’armes légères en circulation, une chaque 8 personnes. Les armement nucléaires atteignent les 23 000 têtes, dont plus de 8000 opérationnelles et plusieurs milliers en état d’alerte, prêtes à être lancées en quelques secondes. Sans compter que les stock mondiaux de matière fissile, le matériau utilisé pour la fabrication des armes nucléaires, atteignent les milliers de tonnes, assez pour produire de dizaines de millier de nouvelles têtes. Et il n’y a que les guerres. Un étude récent de l’Institute for Economic and Peace (2013) démontre que même si les guerres au sens propre sont en diminution, le monde devient de moins en moins pacifique. A part les guerres entre états, le monde traverse une série de confits armés internes aux pays, le terrorisme est augmenté de manière significative et toujours plus de gens sont obligés à fuir leur propre pays et devenir “un refugié à l’étranger”.

Une journée pour le désarmement à Bruxelles

Dans la capitale de l’Europe la journée pour la paix est célébrée pendant une semaine entière. Grâce à l’investissement de plusieurs ONG, du 21 au 26 septembre sont organisées une série d’activités éducatives et récréatives dont les profits seront utilisés pour le soutien de la paix dans le monde. Le 21 septembre de 18h à 22h, deux livres seront présentés, “Les Guerres de L’OTAN” et “Befilmaker a Gaza”, auprès du Micromarché. En outre pour l’occasion le Manneken Pis portera une tenue en honneur à la paix. Le 22 septembre entre 17h45 et 20h30, il sera possible de prendre part au “Lobby tour du Commerce des Armes”: en partant de la place Schuman, on passera devant les sièges des lobby des armes à Brussel. Ensuite, entre 19h et 21h se tiendra le débat “Choose for Peace in Congo” auprès du De Markten. Le débat continuera avec des personnalités de taille le 23 septembre à 19h auprès du Micromarché, avec comme intitulé “The Fair Trade Labels: competition and complementary”. Le 24 septembre de 14h00 à 20h00 au Micromarché une exposition d’art interactive et un atelier seront organisés. La journée se termine avec un concert à la Tentation entre les 20h00 et les 23h00. Workshops, expos et concerts à la Tentation et à Place du Beguinage continueront le 25 septembre entre les 17h00 et les 23h00 et le 26 septembre à partir de 10h30 jusqu’à la nuit. Ces rencontres sont une occasion spéciale pour approfondir sa propre connaissance sur les situations de conflit qui existent dans le monde. Il sera possible d’apprendre directement des personnes et organisations actives depuis des années en première ligne dans la résolution des conflits armés partout dans le monde. A ceci, on ajoute une ambiance de fête et de plaisir, pour nous aider à discuter et à réfléchir avec harmonie au sujet des thématiques si graves.

Advertisements

One thought on “Le 21 septembre est la journée international pour la paix!

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s